Skip to main content

La célèbre parabole de l’éléphant est ici racontée par le poète mystique Rûmî…

elephant temple

« L’éléphant se trouvait dans une maison obscure: quelques hindous l’avaient amené pour l’exhiber.

Afin de le voir, plusieurs personnes entraient, une par une, dans l’obscurité.

Étant donné qu’on ne pouvait le voir avec les yeux, chacun le tâtait dans le noir, avec la paume de la main.

La main de l’un se posa sur sa trompe; il dit: « Cette créature est comme un tuyau d’eau. »

La main d’un autre toucha son oreille: elle lui parut semblable à un éventail.

Un autre, ayant saisi sa jambe, déclara: « Je trouve que la forme de l’éléphant est celle d’un pilier. »

Un autre posa posa la main sur son dos et dit: « En vérité, cet éléphant est comme un trône. »

De même, chaque fois que quelqu’un entendait une description de l’éléphant, il la comprenait d’après la partie qu’il avait touchée. Selon l’endroit vu, leurs affirmations différaient; un homme l’appelait Dal, un autre Alif.

Si chacun d’eux avait tenu une chandelle dans sa main, la différence aurait disparu de leurs paroles.

L’œil de la perception sensorielle est seulement comme la paume de la main: la paume n’était pas en mesure d’atteindre la totalité (de l’éléphant).

L’oeil de la Mer est une chose, l’écume en est une autre; laisse là l’écume et regarde avec l’oeil de la Mer.

Jour et nuit, se meuvent les flocons de l’écume qui proviennent de la Mer; tu vois l’écume, non la Mer. Que c’est étrange!

Nous nous heurtons les uns contre les autres, comme des barques; nos yeux sont aveuglés, bien que nous nous trouvions dans l’eau claire.

O toi qui t’es endormi dnas le bateau du corps, tu as vu l’eau: contemple l’Eau de l’eau.

L’eau a une Eau qui la pousse, l’esprit a un Esprit qui l’appelle. »

Mathnawî, III, 1270 s

Source: Texte: Rûmî et le soufisme, Eva de Vitray – Meyerovitch, Editions du Seuil, Collection Maîtres Spirituels, 1977. Image: Merci à Chantal pour cette jolie carte postale d’Inde.

Michèle Lefèvre Granclément

Le Yoga m'accompagne au quotidien depuis longtemps et je le transmets depuis 1991. La méditation et la pratique des différents aspects du Yoga Intégral, les rencontres sur le chemin, et l'étude des textes sacrés / philosophiques, sont mes sources d’inspiration. L'amour de la Nature et l'approche holistique de la santé, depuis l'enfance, m'ont conduite à mettre en pratique conjointement les sagesses de l'Ayurveda et du Yoga, puis à étudier leurs synergies. La Joie et l'évidence de la transmission de ces voies sœurs découlent de cette expérience de Vie.

5 Commentaires

  • Michele dit :

    Namaste!
    Je suis absente du 5 au 9 décembre y compris.
    Bon yoga

  • philippe12 dit :

    Bonjour Michelle

    MERCI MERCI

    Elle est belle cette parabole de l’elephant,

    les biologistes ont commencé à enseigner le «nouveau» concept de l’interdépendance de tous les êtres vivants, à savoir l’écologie. Il est intéressant, à toutes les époques et dans toutes les cultures, de lire ce que les maîtres spirituels ont enseigné «l’écologie de l’esprit », c’est à dire, la connexion de chacun de nous avec le tout.

    Je te dédie ce superbe coucher de lune et ma pratique de ce jour,

    C’est un plaisir de te lire

    Je vous souhaite
    Une VIE remplie
    D’AMOUR et
    De LUMIERE

    Namasté

  • Michele dit :

    Merci Philippe!

    Cette interconnexion « écologique » est aussi propre à l’Ayurveda, science cousine du Yoga.

    OM, PREM et PRAKASH
    (Amour et Lumière)

  • Nathalie Gyatso dit :

    Bonjour Michèle,
    Je vous ai contacté il y a longtemps pour vous parler d’un projet d’édition avec postures de dessin d’animaux. Ce projet pourrait bien voir le jour. Je vous y cite parfois en mettant en référence votre site, comme vous me l’aviez permis (je ne retrouve pas trace de notre correspondance). Vous êtes aussi citée dans les ‘ouvrages’ de ref. En êtes-vous toujours d’accord?
    Il me reste pour finaliser tout cela quelques notes sur hastinisâdana . Avez-vous publié quelque chose à ce sujet?
    Vos stages sont pris d’assaut…Une solution pour quelqu’un qui vit et travaille à La Réunion? Peut-être le projet de vous y voir pour un stage?…
    Merci pour toute cette générosité et clarté dit avec tant de simplicité et qui explique le manque de place pour les stages…
    Bien cordialement
    Nathalie

  • Michèle dit :

    Bonsoir Nathalie,

    Contente de savoir que votre projet de livre avance bien. C’est une idée originale qui me plaît bien… Pas de souci pour les citations, je me souviens tout à fait de notre échange.

    Hastinisâdana : on ne pratiquait pas cette posture de l’éléphant dans les écoles où j’ai été formée. Alors, malheureusement, je n’ai rien dessus. Il faudrait que vous trouviez un professeur de Viniyoga (Claude Maréchal, Franck Moors) par exemple ou de l’école de Madras (Desikachar).

    Stages : je suis voilà qui pourrais être une jolie destination de stage… mais rien de prévu à ce stade 😉

    Bien cordialement
    Michèle

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.